Le monde des possibilités étendues de la richesse sonore d’un orchestre à vent est présenté par le Luftwaffenmusikkorps Münster sous la direction du lieutenant-colonel Christian Weiper sur leur CD FANTASTICA. En une heure, cinq minutes et 44 secondes, l’orchestre présente de la musique traditionnelle pour cuivres, de la musique originale contemporaine et des arrangements de titres populaires dans une séquence variée.

En commençant par la Festival March op. 452 de Johann Strauss Sohn dans l’arrangement de Stefan Schwalgin, on se met dans une ambiance festive. Stefan Schwalgin a contribué à d’autres arrangements, notamment le morceau n°5, Marche persane du même compositeur, le morceau n°8, le titre bien connu « The Dessauer« , puis glisse vers la musique populaire cuivrée avec le titre Elvis – The King et la chanson bien connue de la comédie musicale The Pajama Gang Hernando’s Hideaway. Cette chanson parle d’un établissement lugubre et peu recommandable appelé « Hernando’s Hideaway », où tous ceux qui fuient la lumière du jour trouvent un abri discret : escrocs, petits criminels et amants secrets. Selon le texte, on n’y voit que des silhouettes sombres et on n’entend que le cliquetis des castagnettes. Stefan Schwalgin a pris le titre au pied de la lettre d’une certaine manière, car il a « caché » la mélodie d’une autre chanson de tango très connue dans l’orchestre à deux endroits. Qui peut le trouver ?

Avec The Sound of Crime (Music for a Thriller) Stefan Schwalgin donne à l’auditeur la chair de poule. Avec cette composition originale, il présente des scènes très typiques de l’intrigue d’un thriller classique d’une façon qui met en valeur, qui hante musicalement et qui est cohérente du point de vue dramaturgique, sans vouloir raconter en détail une intrigue de film complète : Après une musique de titre saisissante, une courte transition conduit à une atmosphère lugubre dans laquelle se produit le « crime » (non défini plus précisément) qui motive l’intrigue. Un contraste atmosphérique est fourni par la valse innocente et joyeuse qui suit le thème du titre, pendant laquelle le « héros » de notre film imaginaire – peut-être un détective, peut-être un agent… – se promène avec sa petite amie. Les deux hommes finissent ensuite au lit – ce qui n’est pas tout à fait inhabituel pour le genre – accompagnés par une musique également typique du genre avec des soupirs mélodiques érotiquement lascifs. Les choses deviennent alors dramatiques : après une course-poursuite palpitante, notre héros sans nom met finalement hors d’état de nuire le « méchant » également sans nom, en tirant trois coups de pistolet.

L’Autrichien Martin Schamagl apporte deux œuvres au CD. Sa composition originale Fantastica, qui a également donné son nom au CD, est une fantaisie variée pour orchestre à vent. Le deuxième morceau est un arrangement de l’hymne bien connu Faithfully and Quietly Surrounded by Good Powers, ce qui constitue une première dans l’histoire du populaire festival en plein air de musique éolienne WOODSTOCK. Elle a été interprétée le 30 juin 2019 à Ort im Innkreis, en Haute-Autriche, lors d’un service commun sur le site du festival. Tant les visiteurs que les musiciens actifs ont été profondément touchés et ont représenté le point culminant d’un événement musical spécial et pacifique de grande envergure.

Il y a également deux titres de Thiemo Kraas. Le premier est un pot-pourri intitulé 80s KULT(tour) #2, sorte de continuation du premier numéro. Sont inclus : Dein ist mein ganzes Herz (Heinz Rudolf Kunze), Wunder gescheh’n (Nena), Verdamp lang her (BAP) et Major Tom (Peter Schilling). La composition WELT IN COLOR, qui a été écrite en décembre 2019, est intéressante. Elle est écrite dans le style d’une ballade d’auteur-compositeur-interprète et offre un éventail de possibilités particulièrement large : Par exemple, le morceau peut être joué en tant que version pour orchestre d’harmonie, mais il peut également être interprété avec des voix solistes supplémentaires, un chœur ou même un soliste instrumental. Avec un faible niveau de difficulté technique, cette petite ballade pop est accessible à de nombreux orchestres et peut également être interprétée à de nombreuses occasions grâce à son arrangement flexible. Par conséquent, le titre est inclus sur le CD dans deux versions différentes, l’une avec des voix, l’autre instrumentale.

Une composition de Otakar Pihrt intitulée « At the Crossroad » complète l’offre musicale. On trouve également la composition de Fucik Husarenvedette ainsi qu’une béguine de Peter Schad Auf Wolke sieben (On Cloud Nine), ainsi que la polka de concert Sternengucker.

Le CD Fantastica est publié par Rundel et coûte environ € 15,-.