Photo: WASBE

Dans une nécrologie sur BR-Classic, son style de composition a été décrit comme plein d’humour et polyvalent. J’ai fait la connaissance de Joseph Horwoitz à l’occasion de la conférence WASBE de 1997 à Schladming, alors qu’il y visitait notre exposition. Lors d’une conversation intense autour de la musique, ses yeux s’illuminaient toujours malicieusement lorsqu’il était question des limites de la « musique E et U ». Dans ses compositions, il jouait passionnément avec ces deux pôles. Son concerto de clavecin et de jazz (1965) ou le « Concertino Classico » (1985) pour deux trompettes solistes et orchestre sont remarquables à cet égard. Sans oublier la cantate pop pour enfants « Captain Noah and his Floating Zoo » (1970), que Horovitz qualifiait en plaisantant de « plus grand succès ».

Au printemps 1938, Joseph Horovitz, enfant de parents juifs, débarqua en Angleterre avec un sac à dos rempli d’effets personnels. La fuite devant les nazis a été déguisée en « voyage de ski tardif ». Et elle a réussi. À l’âge de 11 ans, Horovitz est arrivé à Londres avec sa sœur en passant par le Tyrol, où il a commencé une deuxième vie. Une vie entièrement consacrée à la musique. Il a étudié la musique à Oxford, notamment avec Egon Wellesz, au Royal College of Music de Londres avec Gordon Jacob et pendant un an à Paris avec Nadia Boulanger. 

Seit 1962 verlegten sich seine Aktivitäten mehr und mehr auf das Gebiet der Komposition, nach wie vor geht ging jedoch häufig als Gastdirigent seiner eigenen Werke auf Reisen. Sein oeuvre umfasst 15 Ballettmusiken (darunter « Alice in Wonderland », 1953, das erst vor kurzem in England und Deutschland wieder aufgeführt worden ist), zwei Opern (Einakter); Konzerte für Violine, Klarinette, Trompete und Euphonium (Baritonhorn); dazu ein häufig aufgeführtes Jazzkonzert für Clavicembalo. Sein kammermusikalisches Werk umfasst fünf Streichquartette sowie Werke für Klarinette und Oboe.

Il a également écrit de nombreuses œuvres pour brass bands et orchestres d’harmonie. Nous avons listé ici ces œuvres de Joseph Horovitz.