Si les voyages vers des terres lointaines sont impossibles à cause de la pandémie, on peut toujours explorer d’autres cultures dans son esprit. L’écrivain Karl May n’a jamais visité les terres arabes ou le Far West, mais il a écrit des livres captivants à leur sujet. Alors pourquoi la musique ne pourrait-elle pas nous emmener là où nous ne pouvons pas voyager physiquement ? Au cours des 30 derniers jours, nous avons réenregistré de nombreuses œuvres qui rendent possibles de telles expéditions imaginaires.

Cette marche Abel Tansman vous emmène dans un grand voyage de découverte avec le navigateur néerlandais du même nom, en commençant par l’agitation du port hollandais d’où le navire part ensuite – prenant de la vitesse et affrontant une tempête en haute mer pour finalement découvrir la Tasmanie – au sud de l’Australie.

Peut-être visiterez-vous cette partie du monde avec la composition de Carl Wittrock The African Connection, basée sur des rythmes africains originaux ? Bien sûr, les percussions jouent un rôle prépondérant, mais l’orchestre peut également se lâcher de manière glorieuse. Se transformant en une danse, l’introduction dépeint l’éveil de la nature. Le motif de cette danse provient d’une danse de Gambie appelée Apollo. La section centrale calme est fondée sur le rythme du Gigbo, une danse traditionnelle du Ghana. La dernière section utilise ce que l’on appelle le rythme kono. L’œuvre sonne mieux lorsque des djembés sont utilisés.

La ville de Ayutthaya est située dans le centre de la Thaïlande et était l’une des plus importantes villes d’Asie du Sud-Est en tant que capitale du royaume siamois d’Ayutthaya. Vous pouvez visiter cette ville d’Extrême-Orient avec la composition du même nom d’Andreas Waldner. Les relations commerciales mondiales et les échanges interculturels avec des personnes du monde entier ont fait d’Ayutthaya, dès les 17e et 18e siècles, une métropole au sens actuel du terme. Le 7 avril 1767, la ville connaît un sort terrible dont elle ne se remettra jamais : elle est conquise par les Birmans, pillée et presque entièrement détruite.

Et il y aurait donc bien d’autres histoires et anecdotes à raconter, mais vous pouvez toutes les trouver vous-même dans le 77 News. Si vous êtes un membre à part entière, vous pouvez également lire toutes les histoires et les partitions, ou écouter les offres musicales.