À la fin des années 1980, j’ai eu l’honneur de co-organiser quelques tournées de concerts en Autriche. D’abord avec le « Tokyo Kosei Wind Orchestra » (TKWO), puis, après la réunification de l’Allemagne, avec le « Rundfunk Blasorchester Leipzig ». Avec ce dernier, j’ai fait la connaissance du producteur de musique et du chef de tournée Martin Färber. Un musicien par excellence, une personne de cœur. Lorsque le Rundfunk-Blasorchester Leipzig s’est dissous dans la tourmente de la réunification, il a perdu son emploi de producteur de musique. Mais son attitude positive face à la vie ne le laisse pas tomber, il crée des émissions de radio et se consacre en tant qu’éditeur à la promotion des anciens compositeurs de la RDA.

Dans l’édition MCS, il a fait paraître quelques œuvres du compositeur Hans-Hendrik Wehding (1915 – 1975). Il se familiarise avec la musique de Wehding en tant que producteur de musique et commence à travailler sur l’ensemble du domaine musical de Wehding en 1980. Martin Färber a pu compléter ce travail en 1989 avec la publication du livre « Gesamtverzeichnis der Werke von Hans-Hendrick Wehding » (Catalogue complet des œuvres de Hans-Hendrick Wehding).

Après son passage à l’Orchestre d’instruments à vent de la radio de Leipzig, il a accepté un poste de professeur de trompette et s’est consacré à sa passion pour le Dixieland, le blues et le swing en tant que membre du « Leipzig All-Stars Band ». La veille de Noël 2020, Martin Färber est décédé entouré de sa famille après une longue et grave maladie.