Le 10 octobre, la Carinthie célèbre un événement historique de grande importance pour toute l’Autriche avec le 100e anniversaire du référendum carinthien. Après la première application du « droit à l’autodétermination des peuples » en 1920, les habitants de la zone de référendum ont décidé à une nette majorité de rester avec la République d’Autriche alors encore jeune et contre l’État SHS.

Le traité de paix de Saint-Germain en septembre 1919 prévoyait un référendum en Carinthie du Sud. Le référendum de Carinthie est considéré comme la première décision démocratique de base, compte tenu de la propagation actuelle de la démocratie directe, dont il constitue un exemple particulièrement brillant.

Le président fédéral Alexander Van der Bellen a eu une vision positive du 100ème anniversaire du référendum de Carinthie. « Un nouveau sentiment d’unité se développe ici, bien au-delà des anciennes lignes de démarcation, ce qui est également très raisonnable », a-t-il déclaré dans une interview pour l’APA et l’agence de presse slovène STA à Vienne.

Selon Van der Bellen, les Alliés ont eu historiquement raison de demander à la population. La majorité de la population de Carinthie avait décidé de rester avec la jeune République d’Autriche. Il a trouvé cela intéressant parce qu’en dehors de la Carinthie, on craignait beaucoup que cet État ne soit pas du tout viable, et « voici un groupe qui a dit Oui, nous voulons y rester ». (Source : ORF)

Œuvres pour orchestre d’instruments à vent

Œuvres pour ensembles

Chants de chorale