Oh, c’était peut-être le bon temps, quand les baladins se réunissaient sous le tilleul sur la place du village et chantaient les nouvelles de la politique, de l’État ou simplement des ragots. Ceux qui répandaient des « fausses nouvelles » à cette époque étaient punis comme des menteurs et devaient boire le vin le plus aigre de l’auberge. Les paroles des chansons des baladins étaient donc liées au temps et à l’actualité et n’ont donc pas été écrites. Seules quelques-unes de ces chansons du XVIIe siècle ont survécu et reflètent une image morale de cette époque.

« Cantastoria » était le nom donné aux baladins des pays du Sud et Robert van Beringen a arrangé ces vieilles chansons pour orchestre à vent.

Ces histoires et d’autres similaires figurent dans le catalogue Hal Leonard Europe « New Releases & Highlights 2019-2020« . Nous y avons associé un grand nombre de liens, d’informations et de textes, ainsi que des vidéos, des enregistrements sonores et des partitions.