Emil Glavnik, photo fournie par Ervin Hartman

Le compositeur slovène Emil Glavnik est mort dans sa ville natale de Celje le 17 octobre 2019. Ses compositions pour orchestre à vent, telles que Rhapsodie Logar Tal (Logarska dolina), Suite In the Silent Valley, Lapidarium, Romantic Variations for Tenor Saxophone and Wind Orchestra (qui a même été choisie comme pièce imposée pour Intermusika à Birkefeld), sont non seulement souvent jouées en Slovénie, mais sont aussi exigeantes et méritent d’être écoutées.

Emil Glavnik a fait ses premiers pas en musique à l’école de musique de Ljutomer, puis il a été diplômé de l’école de musique militaire de Vukovar et de Rijeka. Pendant 18 ans, il a joué dans la fanfare et l’orchestre de salon de la Garde à Belgrade. Plus tard, il a complété ses connaissances à l’Académie de musique de Belgrade dans le département de Folklore avec le professeur I. Devčić.

Après cette étude, il avait rejoint l’orchestre de l’Orchestre symphonique de Belgrade. En tant que musicien, il a beaucoup voyagé dans diverses formations : de l’orchestre symphonique, de salon et de revue au Dixieland et au Big Band, il a maîtrisé tous les styles. Son travail de compositeur comprend la musique légère, la musique pour enfants, la musique de chorale et la musique de film et a remporté de nombreux prix lors de divers festivals. Par exemple, il a remporté le prix « Mokrajnc » au festival de Belgrade pour la musique chorale « Prepirljivke ». Il a reçu un prix international de « Geneve Radio Diffusion » pour la composition pour orchestre à vent « In the Valley of Hero ». Il a écrit et interprété la musique du film « Père sur le chemin du service ».