Quand « Alfred le Grand » n’était encore qu' »Alfred », c’est-à-dire à un jeune âge, il fut envoyé à Rome où, selon la Chronique anglo-saxonne, il fut « oint roi » par Léon IV. Ceci a été compris comme un couronnement anticipé au roi de Wessex. Après ce couronnement, il n’était toujours pas « le Grand », qu’il ne devint qu’après de nombreuses batailles contre les Vikings.

La situation politique en Angleterre a atteint son paroxysme lorsque 866 Vikings danois ont envahi le territoire anglo-saxon. La chronique parle d' »une grande armée de Vikings, dont le chef le plus important était Ivarr Ragnarsson, un héros de la saga littéraire scandinave. En fait, les attaquants danois semblent avoir été plus nombreux que les troupes anglo-saxonnes, au moins ils représentaient une menace sérieuse et déstabilisaient considérablement la situation politique en Angleterre. En 868, Alfred et son frère Æthelred tentèrent d’éloigner les Vikings envahisseurs de Mercia, mais échouèrent.

À la fin du IXe siècle, les Vikings avaient vaincu les cinq royaumes anglais. Tout le pays était aux mains des envahisseurs – à l’exception d’une petite zone marécageuse. Le roi Alfred de Wessex s’est caché ici avec quelques fidèles partisans. Uhtred, un guerrier de l’armée d’Alfred, connaissait la force des Vikings. Néanmoins, Alfred veut mener une bataille finale et décisive. Le roi pieux compte sur l’aide de Dieu, mais Uhtred compte davantage sur son épée. Mais sur un point, les deux alliés inégaux sont tout à fait d’accord : si le dernier « trône du Nord » tombe, cette défaite serait la chute de l’Angleterre.

Mathias Wehr remporte le concours de composition de la Philharmonie de Mantzaros 2017 à Corfou.

Cette histoire, que vous trouverez dans votre base de données de partitions musicainfo.net sous le titre Throne of the North, a été réalisée musicalement par Mathias Wehr, un compositeur allemand, qui a remporté le concours de composition de la Philharmonic Society of Mantzaros 2017 à Corfou, Grèce, avec cette œuvre.