Beaucoup appellent le style de composition de Jacques Offenbach, né en Allemagne, « plus français que français » et c’est ainsi qu’il devint le compositeur le plus populaire de Napoléon III : Jakob Eberscht était son vrai nom et il est né le 20.06.1819 à Cologne comme le septième (sur dix) enfant.

Afin de donner à ses fils Jakob et à l’aîné Julius (Jules), âgé de quatre ans, une meilleure éducation musicale, son père voyage avec eux à Paris en novembre 1833. Le Conservatoire national de musique et de déclamation n’était pas ouvert aux étrangers à cette époque ; par un décret de 1822, le ministre avait ordonné qu’il se réserve le droit d’admettre des étrangers. Même Franz Liszt n’a pas été admis par Luigi Cherubini, le directeur, à cause de cette réserve. Le père, qui arriva avec des lettres de recommandation, demeura persistant et fut admis pour son fils Jakob le 30 novembre 1833 (inscription sur la liste des élèves). Jakob s’installe dans un appartement mansardé et suit la classe de violoncelle d’Olive-Charlier Vaslin, qu’il quitte volontairement en 1834 sans diplôme. Jakob – qui s’appelle désormais Jacques – débute comme violoncelliste à l’Opéra-Comique en 1835 pour un salaire mensuel de 83 francs et reçoit des cours de composition de Jacques Fromental Halévy en 1837.

Les œuvres de l' »inventeur » de l’opérette n’ont guère de rapport avec ce que l’on entend aujourd’hui par opérette, puisque les attentes envers ce genre sont façonnées par l’opérette viennoise (comme les œuvres de Franz Lehár ou Johann Strauss). Offenbach combinait une musique vivante et accrocheuse avec une intrigue surtout satirique et profonde qui fait allusion aux coutumes, aux personnages et aux événements de son époque.

Les pièces les plus célèbres d’Offenbach sont le dernier numéro de danse d’Orphée aux enfers, qui s’appelait à l’origine « Galop infernal » mais qui est maintenant connu sous le nom de « Cancan », et le « Barcarole » des Contes d’Hoffmann, qu’il a déjà utilisé dans les Fées du Rhin.

Compositions et arrangements pour orchestre à vent, orchestre de chambre, ensembles, instruments solistes, chant, chœur, livres, CDs.