Blechpresse en allemand signifie « presse à tôle » en français. Quand on pense à une presse à tôle, on pense à une entreprise de ferblanterie. Quelqu’un qui plie les tôles, les met en forme. Peut-être qu’une presse à tôle donne aussi la forme d’un instrument à vent en cuivre ? Rien de tout cela n’est vrai. La Blechpresse est une maison d’édition spécialisée dans l’impression de partitions pour instruments à vent en cuivre. La maison d’édition aime les ensembles de cuivres et surtout les cuivres graves. Elle a été fondée par Stefan Kaundinya dans la belle ville de Böblingen, au sud de l’Allemagne.

Stefan Kaundinya a étudié le tuba avec Ulrich Haas (Folkwanghochschule Duisburg), le professeur Walter Hilgers (Hochschule für Musik Weimar) et Stefan Heimann (Musikhochschule Stuttgart). Il a été membre de plusieurs orchestres de jeunes, a eu des contrats de stagiaire ou des contrats temporaires avec la Philharmonie d’Essen, l’Orchestre symphonique de Düsseldorf et l’Orchestre symphonique de la radio de Sarrebruck (aujourd’hui : Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern). De 2003 à 2007, il a été employé par le corps de musique de la police (aujourd’hui : orchestre de la police régionale) du Bade-Wurtemberg. Depuis 2007, il vit dans sa ville natale de Hambourg en tant que tubiste indépendant et professeur de tuba et de cor ténor. En 2006, il a fondé la maison d’édition musicale Blechpresse, qui publie des partitions pour cuivres. Depuis 2009, il s’occupe également de l’ophicléide, un instrument historique rare, précurseur du tuba du 19e siècle. Il a également participé à de nombreuses productions de CD, par exemple avec le quintette de cuivres Elbeblech, le quatuor de tubas Gebrüder Ohrentaub, le corps de musique de la police de Baden-Württemberg, l’orchestre d’État d’Oldenburg, l’orchestre symphonique de la radio de Sarrebruck et d’autres.

En tant qu’éditeur de musique, l’accent est mis sur la littérature d’ensemble, ainsi que sur le secteur destiné à tous ceux qui souhaitent s’entraîner de manière ciblée à la profondeur et au son : Les Vocalises de Marco Bordogni, très appréciées des cuivres. Divers enregistrements sur CD vous trouverez ici.