Le 21 août 1968, avec l’occupation de la Tchécoslovaquie par les troupes des États de Varsovie, le prétendu Printemps de Prague est réprimé. Il s’agissait d’une tentative de réforme de la vie politique dans ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Le compositeur américano-américain d’origine tchèque, Karel Husa, a réagi à l’invasion de l’époque avec sa « Musique pour Prague 1968 ». Il l’a composé durant l’été et l’automne 1968 et l’a dédié à la capitale tchécoslovaque. Plus tard, Husa en a également publié une version pour orchestre symphonique. Après le changement politique, il a réalisé un rêve en interprétant cette version à Prague avec l’Orchestre philharmonique tchèque en février 1990.

.

La « Musique pour Prague 1968 » de Karel Husa est l’une des œuvres les plus jouées du compositeur. Il fait partie du répertoire moderne le plus joué par les orchestres symphoniques à vent de renommée mondiale. Husa lui-même a écrit un commentaire explicatif sur la composition, mentionnant trois idées principales qui donnent la cohérence interne de l’œuvre. La première idée, et la plus importante, est un vieux chant de guerre hussite du 15e siècle : « Vous êtes des guerriers pour Dieu et la loi de Dieu » (Kdož jsú boží bojovníci). Ce symbole de la résistance et de l’espoir de la nation tchèque depuis des siècles a également été utilisé par de nombreux compositeurs tchèques. Entre autres par Bedřich Smetana dans  » Ma patrie « . La deuxième idée, a-t-il dit, était le son des cloches, qui apparaît tout au long de la composition. Cela n’est pas sans rappeler les nombreuses cloches des églises de Prague, la ville aux cent clochers. La dernière idée est un motif de trois accords, qui apparaît d’abord très doucement et ensuite dans une dynamique puissante, selon Husa.

Karel Husa est né à Prague le 7 août 1921. Cette année marque le 100e anniversaire de sa naissance. Il étudie au Conservatoire de Prague avec Jaroslav Řídký et la direction d’orchestre avec Metod Doležil et Pavel Dědeček à partir de 1939 et à l’Académie de musique de Prague, dont il sort diplômé en 1947. En 1947, il complète ses études à Paris au Conservatoire de Paris et à l’École normale de musique. Il a eu pour professeurs Arthur Honegger ainsi que Nadia Boulanger pour la composition, André Cluytens, Eugène Bigot et Jean Fournet pour la direction d’orchestre.

En 1954, il devient professeur de composition et de théorie musicale à la Cornell University à Ithaca, dans l’État de New York, et y reste jusqu’en 1992. Il donne également des cours de composition au Ithaca College. En 1974, il est devenu membre élu de l’Académie royale des beaux-arts et des sciences de Belgique. Il a également reçu des doctorats honorifiques à plusieurs reprises, notamment du Coe College, du Cleveland Institute of Music, du Ithaca College et du Baldwin Wallace College. En 1959, il est devenu citoyen américain.

Lui-même et ses œuvres ont reçu de nombreux prix et récompenses. Avec son Quatuor à cordes n°3, il a reçu le célèbre « Prix Pulitzer » en 1969 et avec son Concerto pour violoncelle, il a reçu le « Prix Grawemeyer » en 1993. En 1994, il a été élu à l' »American Academy of Arts and Letters ». (Source : Wikipedia)

Compositions pour Orchestre de cuivres

Musique pour chambre, – orchestre à cordes ou symphonique

Compositions pour divers ensembles.

Oeuvre pour soloistes

Enregistrements de CD